NOTRE PHILOSOPHIE

Les projets développés par ATELIER 70 ont pour but de placer le Maître d’ouvrage et l’utilisateur au centre d’intérêt, en essayant de trouver un parfait équilibre entre l’art et les sciences, l’architecture et l’aspect technique-scientifique, ainsi que l’économie et l’écologie. Pour les architectes OFFERMANN l’écologie et le développement durable doit être vu dans une optique globale réunissant la mise en oeuvre de produits de construction écologiques, durables et de provenances régionales, ainsi que l’utilisation des technologies de pointe au niveau des équipements techniques. Ainsi une analyse approfondie des désirs et attentes du client, le développement et la proposition de solutions innovatrices et durables sont primordiales.

Toutes les prestations d’architecte se font dans le respect des exigences budgétaires et organisationnelles, avec un soin particulier apporté aux frais d’exploitation, en l’occurrence à la consommation d’énergie et des ressources, à la protection environnementale et aux technologies innovatrices et éprouvées. 

 

Réflexions théoriques sur l'habitat

L’habitat est caractérisé par une très importante influence régionale qui est basée essentiellement sur des traditions et des coutumes développées aux cours des années. Même au Luxembourg avec sa taille plutôt réduite, on remarque des différences entre le nord et le sud, l’est et l’ouest, et si ce sont que des règlements sur les bâtisses qui diffèrent d’une commune à l’autre. Par exemple, au nord, l’habitat est caractérisé par une architecture «rurale», tandis qu’au sud du pays, l’habitat est dominé par une architecture «ouvrière». En général on peut dire que la construction de l’habitat au Luxembourg est caractérisée par des constructions plutôt massives, des surfaces généreuses et une exécution d’un standard très élevé.

 

L’architecture de l’habitat est le domaine de l’architecture qui a le contact et l’impact le plus direct sur chacun de nous. Tout le monde habite, que se soit dans un studio, dans un appartement, dans une maison mitoyenne ou dans une villa. L’aspect extérieur de tous ces bâtiments caractérise et influence l’environnement direct de nous tous, tandis que l’intérieur de ces bâtiments met à disposition aux habitants une structure parfois plus, parfois moins modulable. De toute façon, l’intérieur de chaque logement est directement caractérisé par ses occupants par l’ameublement, les teintes, l’éclairage, etc. L’aspect extérieur est par contre soumis à des règlements d’un côté, de l’autre côté, l’influence des différents habitants d’un bâtiment d’habitation collectif sur l’aspect extérieur est très réduit. Seul exception sont les maisons individuelles qui offrent à leurs habitants plus de possibilités d’exprimer leur préférences individuelles vers l’extérieur.

 

L’idéal pour un nombre très élevé de Luxembourgeois était et l’est toujours, de devenir propriétaire d’une maison individuelle sur un grand terrain avec vue dégagée. Cet objectif sera de plus en plus difficile à atteindre pour la majorité des citoyens vu le manque de terrains à bâtir, les prix très élevés des terrains, les réglementations concernant l’aménagement du territoire et le prix de la construction elle-même.

 

Le grand défit des architectes sera donc de présenter des solutions innovatrices, économiques et écologiques tout en répondant aux désirs des habitants et en respectant les traditions et coutumes régionales. L’architecture devra également faire face au désir des habitants envers une plus grande individualité dans les possibilités de modifications des plans des appartements en cas de besoin, c’est-à-dire, l’architecture devra suggérer aux habitants de pouvoir participer plus activement dans la conception de leur environnement direct.